Plans suggérés pour les sujets d’examens officiels

I-                L’Homme

1-   La conscience et l’inconscient

1ère possibilité :

Si le sujet pose que la vie psychique est totalement consciente, ou si l’on considère que l’inconscient est un terme contradictoire.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur la vie psychique de l’homme. A ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que cette vie psychique est totalement consciente, alors que le terme d’inconscient est une notion contradictoire.

Problématique : Quelle est la réalité de notre vie psychique? Est-ce qu’elle est basée totalement sur la conscience puisque le terme d’inconscient est contradictoire? Ou bien existe-t-il un inconscient qui déterminerait l’existence de l’homme à son issu?

Thèse : En fait, … (Le psychisme est conscient, sans la discussion)

Antithèse : Cependant, … (La discussion de la conscience + Le psychisme est conscience et inconscient, sans la discussion)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

 

2ème possibilité :

Si le sujet pose que la vie psychique est déterminée par l’inconscient.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur la vie psychique de l’homme, à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’inconscient détermine l’existence de l’homme.

Problématique : Quelle est la réalité de notre vie psychique? Est-ce qu’elle est entièrement inconsciente et constituée de désirs refoulés? Ou bien est-elle totalement consciente?

Thèse : En fait, … (Le psychisme est conscience et inconscient, sans la discussion) Antithèse : Cependant, … (Discussion de Freud + Le psychisme est conscient)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

 

3ème possibilité :

Si le sujet est axé sur l’importance de la méthode psychanalytique.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur l’importance de la méthode psychanalytique dans la guérison des maladies névrotiques ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que la psychanalyse est la seule méthode efficace pour la guérison des troubles au niveau psychique.

Problématique : En quoi consiste la méthode psychanalytique? Est-ce vrai que cette méthode est unique pour la guérison des maladies névrotiques? Ou bien existent-ils d’autres moyens qui aident le patient à se débarrasser de ses troubles psychiques?

Thèse : En fait, … (La méthode psychanalytique)

Antithèse : Cependant, … (Discussion de Freud + Conclusion)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.


2-   Les tendances

1ère possibilité :

Si le sujet pose que les tendances sont premières et qu’elles précèdent toute expérience sensible.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet cerne la nature des tendances, à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que les tendances sont premières et anticipent toute expérience sensible et tout mouvement.

Problématique : Quelle est la nature des tendances? Les tendances sont-elles premières? Ne seraient-elles pas la conséquence de l’affectivité ou de l’activité?

Thèse : En fait, … (La thèse classique)

Antithèse : Cependant, … (Discussion de la thèse classique + thèse sensualiste + thèse béhavioriste + synthèse)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet (souvent, celle-ci porte sur la classification des tendances ou leur plasticité).

 

2ème possibilité :

Si le sujet suppose que les tendances sont de nature empirique sensible ; c’est-à-dire si on trouve dans le libellé des termes comme : sensation, sens, plaisir sensible, empirique, empirisme... ou si le nom de Condillac est mentionné dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet soulève le problème de la nature des tendances ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que les tendances sont de nature sensible empirique.

Problématique : Quelle est la nature des tendances? Peut-on dire que les tendances sont de nature empirique et qu’elles apparaissent suite à une expérience sensible? Ou bien se manifestent-elles à partir du mouvement et des comportements de l’homme?

Thèse : En fait, … (La thèse sensualiste)

Antithèse : Cependant, … (Discussion de la thèse sensualiste + thèse béhavioriste + synthèse)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet (souvent, celle-ci porte sur la classification des tendances ou leur plasticité).

 

3ème possibilité :

Si le sujet pose que les tendances sont le résultat d’une manifestation motrice, ou bien le résultat d’un mouvement ou d’une activité... ou si le nom de Ribot est mentionné dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet soulève le problème de la nature des tendances ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que les tendances sont manifestées dans la motricité et à travers les mouvements et l’activité.

Problématique : Quelle est la nature des tendances? Les tendances se révèlent-elles à travers le mouvement et l’activité? Ne seraient-elles pas plutôt le résultat d’une expérience sensible?

Thèse : En fait, … (La thèse béhavioriste)

Antithèse : Cependant, … (Discussion de la thèse béhavioriste + thèse sensualiste + synthèse)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet (souvent, celle-ci porte sur la classification des tendances ou leur plasticité).

 

4ème possibilité :

Si le sujet suppose que toutes les tendances découlent d’une seule tendance première qui est l’égoïsme ou l’amour propre, ou si le nom de La Rochefoucauld est mentionné dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet cerne l’origine des tendances ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que toutes les tendances découlent d’une tendance première qui est l’égoïsme ou l’amour propre.

Problématique : Quelle est l’origine des tendances? Est-il vrai que l’égoïsme serait le principe unique de toutes nos tendances? N’est-il pas possible d’avoir d’autres principes comme l’altruisme?

Thèse : En fait, … (Théorie de La Rochefoucauld)

Antithèse : Cependant, … (Discussion : théorie de Pradines + Synthèse)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet (souvent, celle-ci porte sur la classification des tendances ou leur plasticité).

 

5ème possibilité :

Si le sujet pose que toutes les tendances découlent d’une seule tendance première qui est l’altruisme, ou si le nom de Pradines est mentionné dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur l’origine des tendances ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que toutes les tendances découlent d’une tendance première qui est l’altruisme.

Problématique : Quelle est l’origine des tendances? Est-il vrai que l’altruisme serait le principe unique de toutes nos tendances? D’autres principes comme l’égoïsme ne pourraient-ils pas être à la source de nos tendances?

Thèse : En fait, … (Théorie de Pradines)

Antithèse : Cependant, … (Discussion : théorie de La Rochefoucauld + Synthèse)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet (souvent, celle-ci porte sur la classification des tendances ou leur plasticité).

NB : Autres possibilités de problématiques :

·        Dans quelle mesure l’égoïsme serait-il le principe unique de nos tendances ? Ne peut-on pas supposer l’existence d’autres principes ?

·        Dans quelle mesure l’altruisme serait-il le principe unique de nos tendances ? Ne peut-on pas supposer l’existence d’autres principes ?

 

3-   La perception

1ère possibilité :

Si le sujet suppose que la perception est le travail de l’intelligence, de l’entendement, de la raison.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet souligne la nature de la perception ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que la perception est de nature intellectuelle rationnelle.

Problématique : Quelle est la nature de la perception? Serait-elle un travail de la raison? Ne peut-elle pas être confondue avec la sensation?

Thèse : En fait, … (La théorie intellectualiste)

Antithèse : Cependant, … (Critique de la théorie intellectualiste + la théorie Gestaltiste + l’explication phénoménologique)

Opinion Personnelle : Conclusion+ Réponse à la dernière question du sujet.

 

2ème possibilité :

Si le sujet pose que la perception est le travail des sens, ou s’il suppose que la perception est déterminée par les lois de la bonne forme ou gestalt.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet pose le problème de la nature de la perception ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que la perception est une perception sensuelle de la bonne forme.

Problématique : Quelle est la nature de la perception? Est-il vrai que la perception n’est qu’une perception de la bonne forme? Ou bien serait-elle une réflexion sur les sensations?

Thèse : En fait, … (La  théorie Gestaltiste)

Antithèse : Cependant, … (Critique de la théorie Gestaltiste+ la théorie intellectualiste + l’explication phénoménologique)

Opinion Personnelle : Conclusion+ Réponse à la dernière question du sujet.


4-   La Mémoire

1ère possibilité :

Si le sujet pose que la mémoire est de nature matérielle ou que les souvenirs le sont, ou si le nom de Ribot est mentionné dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet soulève le problème de la nature de la mémoire ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que la mémoire est de nature biologique dans laquelle les souvenirs sont conservés sous forme de traces matérielles.

Problématique : Comment la mémoire fonctionne-t-elle? Est-elle de nature physiologique où les souvenirs sont conservés matériellement? Ou bien serait-elle de nature spirituelle conservant les souvenirs dans l’inconscient?

Thèse : En fait, … (La théorie matérialiste de Ribot)

Antithèse : Cependant, … (Critique de la théorie matérialiste de Ribot + la théorie spiritualiste de Bergson + La reconstruction des souvenirs : l’explication phénoménologique)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet (souvent elle porte sur l’oubli) + conclusion.

2ème possibilité :

Si le sujet suppose que la mémoire et les souvenirs sont de nature spirituelle, ou s’il suppose que tout notre passé est conservé dans notre mémoire, ou si le nom de Bergson est mentionné dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur la nature de la mémoire ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que la mémoire est de nature spirituelle conservant tout notre passé dans l’inconscient.

Problématique : Comment la mémoire fonctionne-t-elle? La mémoire peut-elle être de nature spirituelle conservant tout le passé dans l’inconscient? Ne conserverait-elle pas les souvenirs sous forme de traces matérielles et aurait-elle alors une nature physiologique?

Thèse : En fait, … (La théorie spiritualiste de Bergson)

Antithèse : Cependant, … (Critique de la théorie spiritualiste de Bergson + la théorie matérialiste de Ribot + La reconstruction des souvenirs : l’explication phénoménologique)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet (souvent celle-ci porte sur l’oubli) + conclusion.

 

5-   L’imagination

1ère possibilité :

Si le sujet présente l’imagination comme une reconstruction d’images mentales perçues dans le passé, ou s’il suppose que l’imagination est de nature empirique, ou que l’image mentale est un résidu de la perception.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet pose le problème de la nature de l’imagination ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’imagination n’est qu’une reconstruction d’images mentales qui sont des résidus de la perception.

Problématique : Quelle est la nature de l’imagination? Serait-elle la reproduction des images perçues dans le passé? Ou bien serait-elle l’orientation de la conscience vers un objet absent?

Thèse : En fait, … (La théorie empiriste)

Antithèse : Cependant, … (Critique de la théorie empiriste + la théorie phénoménologique de Sartre)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

2ème possibilité :

Si le sujet présente l’imagination comme l’orientation de la conscience vers un objet absent, ou qu’elle se traduit par le mouvement ou qu’elle pose l’objet comme néant, ou si le nom de Sartre est mentionné dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet soulève le problème de la nature de l’imagination ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’imagination est l’orientation de la conscience vers un objet absent.

Problématique : Quelle est la nature de l’imagination? Est-elle le résultat d’une conscience qui pose l’objet comme néant? Ne serait-elle pas plutôt une reproduction d’une image déjà perçue dans le passé?

Thèse : En fait, … (La théorie phénoménologique de Sartre)

Antithèse : Cependant, … (Discussion de la théorie phénoménologique de Sartre + la théorie empiriste)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

3ème possibilité :

Si le sujet pose que l’imagination créatrice est le résultat de l’intelligence ou de la raison ou de l’éducation ou de la société.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur l’origine de l’imagination créatrice ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que cette imagination est le résultat de l’intelligence et de l’éducation, ainsi que de la société.

Problématique : Quelle est l’origine de l’imagination créatrice? Est-elle le résultat de plusieurs supports dont l’intelligence, l’éducation et la société? N’aurait-elle pas pour base les supports affectifs et sensibles?

Thèse : En fait, … (Les supports intellectuels et sociaux)

Antithèse : Cependant, … (Les supports affectifs et sensibles + le mécanisme créateur)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

4ème possibilité :

Si le sujet suppose que l’imagination créatrice est le résultat de l’affection et de la sensibilité.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet cerne le problème de l’origine de l’imagination créatrice ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que cette imagination est le résultat de l’affection et des besoins.

Problématique : Quelle est l’origine de l’imagination créatrice? Est-elle le résultat de plusieurs supports dont l’affection et les besoins? N’aurait-elle pas pour base les supports intellectuels et sociaux?

Thèse : En fait, … (Les supports affectifs et sensibles)

Antithèse : Cependant, … (Les supports intellectuels et sociaux + le mécanisme créateur)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

5ème possibilité :

Si le sujet suppose que l’imagination n’a pas de valeur, ou qu’elle est source d’erreur et d’illusion, ou qu’elle possède des formes inférieures.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet cerne la valeur de l’imagination ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’imagination possède des formes inférieures.

Problématique : Quelle est la valeur de l’imagination? Est-elle source d’erreur et d’illusion? Ne serait-elle pas plutôt une source d’invention et de création?

Thèse : En fait, … (Les formes inférieures de l’imagination)

Antithèse : Cependant, … (Les formes supérieures de l’imagination : l’imagination créatrice)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.


6-   L’intelligence

1ère possibilité :

Si le sujet insiste sur les différences entre instinct et intelligence, ou s’il pose que l’intelligence est le propre de l’homme tandis que l’animal est doté d’un instinct.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet porte sur les différences entre instinct et intelligence ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’intelligence est le propre de l’homme alors que l’animal possède un instinct orienté vers un but précis.

Problématique : Quelle sont les différences entre instinct et intelligence? Peut- on dire que l’animal ne possède aucune intelligence et qu’il se comporte en ne suivant que son instinct? Ou bien aurait-il une certaine forme d’intelligence?

Thèse : En fait, … (L’Instinct)

Antithèse : Cependant, … (L’intelligence animale  + L’intelligence humaine)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

2ème possibilité :

Si le sujet suppose que l’animal possède une intelligence limitée.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur les différences entre l’instinct et l’intelligence ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’animal possède une intelligence limitée.

Problématique : Quelle sont les différences entre l’instinct et l’intelligence? L’animal ne possède-t-il pas une intelligence d’adaptation? L’intelligence ne restera-t-elle pas une caractéristique propre à l’homme?

Thèse : En fait, … (L’intelligence animale)

Antithèse : Cependant, … (L’instinct + L’intelligence humaine)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

3ème possibilité :

Si le sujet présente l’intelligence comme étant pratique, ou comme une fonction d’adaptation.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet soulève le problème de la nature de l’intelligence humaine ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que cette intelligence est une fonction d’adaptation d’ordre pratique.

Problématique : Quelle est la nature de l’intelligence humaine? Cette intelligence est-elle d’ordre pratique? N’est-elle pas plutôt d’ordre conceptuel et théorique?

Thèse : En fait, … (L’intelligence pratique)

Antithèse : Cependant, … (L’intelligence conceptuelle)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

4ème possibilité :

Si le sujet présente l’intelligence humaine comme étant conceptuelle et théorique.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet pose le problème de la nature de l’intelligence humaine ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que cette intelligence est d’ordre conceptuel et théorique.

Problématique : Quelle est la nature de l’intelligence humaine? Cette intelligence peut-elle être une faculté théorique conceptuelle? Ne pourrait-elle pas être d’ordre pratique?

Thèse : En fait, … (L’intelligence conceptuelle)

Antithèse : Cependant, … (L’intelligence pratique)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet + conclusion.

 

II-           La connaissance

1-   La science et la philosophie

1 ère possibilité :

Si le sujet est axé sur la différence entre la science et la philosophie, ou bien s’il suppose que la science est plus importante que la philosophie, ou que cette dernière n’a plus d’importance de nos jours.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet met en valeur la relation entre la science et la philosophie ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que ces deux formes de la connaissance sont totalement  différentes, même contradictoires, et que la philosophie n’a plus d’importance de nos jours, contrairement à la science qui s’est parée de toute l’importance vue son profit pour l’humanité.

Problématique : Quelle est la relation entre la science et la philosophie? La science se distingue-t-elle totalement de la philosophie et la contredise-t-elle? N’existerait-il pas une certaine complémentarité entre ces deux savoirs?

Thèse : En fait, … (Les différences entre la science et la philosophie)

Antithèse : Par contre, … (La complémentarité de la science et de la philosophie)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

 

2ème possibilité :

Si le sujet met en valeur la complémentarité de la science et de la philosophie, ou bien s’il pose que la science a toujours besoin de la philosophie.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet cerne la relation entre la science et la philosophie ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que ces deux formes de la connaissance se complètent, et qu’elles rendent des services mutuels l’une à l’autre pour faire progresser l’humanité.

Problématique : Quelle est la relation entre la science et la philosophie ? La science et la philosophie se complètent-elles en se rendant des services mutuels? N’y a-t-il pas des différences entre ces deux disciplines qui paraissent contradictoires?

Thèse : En fait, … (La complémentarité de la science et de la philosophie) Antithèse : Par contre, … (Les différences entre la science et la philosophie)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

 

2-   Les sciences expérimentales

1 ère possibilité :

Si le sujet montre que l’observation constitue l’étape fondamentale de la méthode expérimentale.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur les étapes de la méthode expérimentale ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’observation est l’étape primordiale et fondamentale pour toute expérience scientifique.

Problématique : Qu’est-ce que la méthode expérimentale? Peut-on affirmer que l’observation en est l’étape fondamentale? L’hypothèse et l’expérience ne sont-elles pas aussi importantes et nécessaires pour aboutir à des résultats scientifiques?

Thèse : En fait, … (L’observation)

Antithèse : Par contre, … (L’hypothèse et l’expérience)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

 

2ème possibilité :

Si le sujet présente l’hypothèse comme étant l’étape fondamentale de la méthode expérimentale.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur les étapes de la méthode expérimentale ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’hypothèse est l’étape primordiale et fondamentale pour toute expérience scientifique.

Problématique : Qu’est-ce que la méthode expérimentale? L’hypothèse en est-elle l’étape fondamentale? D’autres étapes, comme l’observation et l’expérience, ne sont-elles pas aussi importantes et nécessaires pour aboutir à des résultats scientifiques?

Thèse : En fait, … (L’hypothèse)

Antithèse : Par contre, … (L’observation et l’expérience)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

 

3ème possibilité :

Si le sujet présente l’expérience comme étant l’étape fondamentale de la méthode expérimentale.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet tente de cerner les étapes de la méthode expérimentale ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que l’expérience est l’étape primordiale et fondamentale pour toute expérience scientifique.

Problématique : Qu’est-ce que la méthode expérimentale? L’expérience en est-elle l’étape fondamentale? D’autres étapes comme l’observation et l’hypothèse ne sont-elles pas aussi importantes et ne sont-elles pas nécessaires pour aboutir à des résultats scientifiques?

Thèse : En fait, … (L’expérience)

Antithèse : Par contre, … (L’observation et l’hypothèse)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

N.B. : Si le sujet porte sur deux étapes, alors il faut mentionner ces deux étapes dans la thèse, et la troisième dans l’antithèse.

 

3-   Les Mathématiques

1ère possibilité :

Si le sujet insiste sur l’empirisme en mathématiques, ou s’il suppose que l’origine des mathématiques est le résultat de l’expérience sensible, ou que les mathématiques sont des sciences inductives.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur l’origine des mathématiques ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que la mathématique est une science inductive qui a pour origine l’expérience sensible du monde extérieur.

Problématique : Quelle est l’origine des mathématiques? Les mathématiques sont-elles des sciences inductives qui se basent sur l’expérience du monde extérieur sensible? Ne seraient- elles pas le résultat du travail de l’esprit humain?

Thèse : En fait, … (La théorie empiriste)

Antithèse : Par contre, … (La théorie idéaliste+ la théorie opératoire)

Opinion Personnelle : Rôle des mathématiques dans les sciences+ Réponse à la dernière question du sujet.

 

2ème possibilité :

Si le sujet est axé sur l’idéalisme en mathématiques, ou s’il présente l’origine des mathématiques comme étant le résultat de l’esprit humain ou de la raison sans recours à la réalité extérieure.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur l’origine des mathématiques ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que les mathématiques sont des sciences idéales qui résultent de la pure raison et qui n’appartiennent pas à la réalité extérieure, même si elles s’appliquent à cette dernière.

Problématique : Quelle est l’origine des mathématiques? Peut-on dire que les mathématiques résultent de l’esprit humain pur sans recours à la réalité extérieure? Ne seraient-elles pas des sciences inductives résultant de l’expérience sensible?

Thèse : En fait, … (La théorie idéaliste)

Antithèse : Par contre, … (La théorie empiriste + la théorie opératoire)

Opinion Personnelle : Rôle des mathématiques dans les sciences+ Réponse à la dernière question du sujet.

 

3ème possibilité :

Si le sujet est axé sur la démonstration déductive ou sur le syllogisme socratique.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet tente de cerner la nature des mathématiques ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que les mathématiques sont des sciences qui se basent sur la démonstration déductive de type syllogistique.

Problématique : Quelle est la nature des mathématiques? Les mathématiques se basent-elles sur la déduction? Ne seraient-elles pas le résultat d’une démonstration mathématique?

Thèse : En fait, … (La démonstration déductive)

Antithèse : Par contre, … (La démonstration mathématique)

Opinion Personnelle : Rôle des mathématiques dans les sciences+ Réponse à la dernière question du sujet.


4ème possibilité :

Si le sujet est axé sur la démonstration mathématique.

Introduction : Introduction du cours + ce sujet s’interroge sur la nature des mathématiques ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que les mathématiques sont des sciences qui se basent sur la démonstration.

Problématique : Quelle est la nature des mathématiques? Les mathématiques se basent-elles sur la démonstration? Ne seraient-elles pas le résultat d’une déduction de type syllogistique?

Thèse : En fait, … (La démonstration mathématique)

Antithèse : Par contre, … (La démonstration déductive)

Opinion Personnelle : Rôle des mathématiques dans les sciences+ Réponse à la dernière question du sujet.


4-   Les Sciences Sociales (la sociologie)

1ère possibilité :

Si le sujet suppose que la méthode en sociologie ressemble à celle des sciences expérimentales, ou s’il pose que le fait social peut être étudié comme une chose, ou si on mentionne Durkheim dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + l’objet de la sociologie expliqué brièvement + ce sujet s’interroge sur la méthode en sociologie ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que le fait social est une chose qui peut être étudiée à partir de la méthode expérimentale.

Problématique : Quelle est la méthode préférée en sociologie? Le fait social doit-il être étudié comme une chose à travers la méthode expérimentale? Une certaine subjectivité dans les études sociologiques n’est-elle pas présente?

Thèse : En fait, … (Théorie de Durkheim)

Antithèse : Par contre, … (Critique de Durkheim : Théorie de Monerot)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.

 

2ème possibilité :

Si le sujet suppose que la méthode utilisée en sociologie présente une certaine subjectivité, ou s’il pose que les sciences humaines manquent d’objectivité, ou si on mentionne Monerot dans la première question.

Introduction : Introduction du cours + l’objet de la sociologie expliqué brièvement +ce sujet traite de la méthode en sociologie ; à ce niveau certains philosophes et penseurs considèrent que la méthode utilisée en sociologie n’est pas totalement objective, et qu’elle se soumet à la subjectivité du sociologue.

Problématique : Quelle est la méthode préférée en sociologie? La méthode sociologique est-elle subjective? Ne peut-on pas parler d’une certaine objectivité dans les résultats des études sociologiques?

Thèse : En fait, … (Critique de Durkheim : Théorie de Monerot)

Antithèse : Par contre, … (Théorie de Durkheim)

Opinion Personnelle : Réponse à la dernière question du sujet.


Make a free website with Yola